Jean-Jacques Lapoirie

Le travail abstrait de Jean-Jacques Lapoirie résonne avec le monde minéral et celui des pétroglyphes, des signes et des écritures. Il dessine en surface, en gravant d’un trait nerveux dans un panneau de particules de bois souvent couvert de couleurs terreuses. Il dessine aussi dans l’espace, des formes fragiles et bricolés, faites de tiges de bois peint et d’autres éléments de fortune. Une tension se crée, dans le temps et l’espace entre la vitesse apparente d’un tracé et l’éternité de la trace, entre un matériau contemporain très commun et la rareté d’une pierre fossile, entre formes chaotiques et géométries construites.
L’artiste passe facilement du support plat aux assemblages de bois polychromes réalisés à partir d’éléments manufacturés déstructurés et recomposés.

Jean-Jacques Lapoirie crée en revisitant les lieux qu’il connaît avec un regard toujours renouvelé. Son souhait est de concrétiser son songe dans l’objet, de le rendre visible et de se rendre, ce faisant, visible à soi-même et aux autres. C’est tenter de faire surgir ce qui est enfui dans les profondeurs de l’esprit. C’est construire une œuvre comme le musicien invente un langage personnel, une partition pour son intuition.