La révolte de Tremblay-en-France

Mai 2013 - Décembre 2013

De Tremblay-en-France, l'image projetée par les médias est celle d'une dystopie sub-urbaine où règnent la présence policière excessive, les bus qui brûlent et les barres d'habitation détériorés. Sur place, la réalité du Collège Pierre de Ronsard – une école confortablement installé dans un environnement pavillonnaire – diffère remarquablement de cette fantaisie médiatisée hantant l'imaginaire collectif.
Ainsi ce projet invitait les élèves du collège à recréer et rejouer des scènes de désordre et de trouble social; la rébellion est dans l'air. De cette mise en scène, appuyée par de simples moyens filmiques et l'emploi d'effets spéciaux, de cette appropriation esthétique d'un mythe, nous espérons précisément le révéler. Nous souhaitions faire apparaître l'artifice et la fausseté que les médias perpétuent.

En dehors de la série de 5 cartes postales, le travail engagé avec les élèves du collège produira le trailer d'un film de fiction qui ne sera jamais tourné: La révolte de Tremblay-en-France.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Entrez les caractères dans contenu dans l'image.